guerande

Les châteaux en Loire Atlantique

Château de Careil, Guérande

Le château de Careil est une demeure fortifiée française située dans la commune de Guérande.

Construit à partir de la fin du xive siècle, et agrandi aux xve et xvie siècles, ce manoir avait à l’origine une fonction défensive comme en témoigne la courtine crénelée qui subsiste encore aujourd’hui.

Le château de Careil fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques

Château de la Bretesche, Missillac

Le château de la Bretesche est un bâtiment médiéval construit au XIVe siècle, reconstruit au XIXe siècle.

Le château fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 7 janvier 1926.

L’abord du château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 17 mai 1943

Château de Clisson

Le château de Clisson se situe sur un promontoire granitique dominant la rive gauche de la Sèvre nantaise.

Édifié par la puissante famille de Clisson du xiiie au xve siècle, ce château fort devient un point stratégique et défensif sur les Marches de Bretagne protégeant la frontière du duché de Bretagne. Le château n’est alors qu’une enceinte polygonale agrémentée de tours défensives. Après la chute des seigneurs de Clisson, le château devient la propriété des ducs de Bretagne puis de leurs descendants. 

Château de Ranrouët, Herbignac

Le château de Ranrouët est une forteresse médiévale située sur la commune d’Herbignac, en Loire-Atlantique (France). Construit auxiie siècle dans ce qui est alors le duché de Bretagne, il est progressivement aménagé jusqu’au xviie siècle, puis abandonné en 1793. Ce monument fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques

Très différent des châteaux perchés, le château de Ranrouët se situe en bordure du marais de Brière, qui lui sert de défense naturelle.

Château des Ducs de Bretagne, Nantes

Implanté dans le cœur historique de Nantes, le Château des ducs de Bretagne est le monument-phare de son patrimoine urbain.

C’est une forteresse dont les 500 mètres de chemin de ronde sont ponctués de sept tours reliées par des courtines.

Il abrite une élégante résidence ducale du 15e siècle en pierre de tuffeau et d’autres bâtiments datant du 16e et du 18e siècles.